Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE QUOTIDIEN D'ERIC CHARLET

Mon quotidien de coureur à pied

10km de Verlinghem

Publié le 6 Juin 2017 par Eric Charlet in Récits de course

Je m'étais inscrit sur cette course pour tester ma vitesse et mon niveau de forme. Les 2 derniers jours de repos sportif ne l'ont pas été tout à fait. 2 communions sur le week-end, je me réveille lundi matin encore bien fatigué du week-end et, pour rajouter à cela, je m'aperçois qu'un pneu de la voiture est crevé au moment de partir de la maison. Pas de panique, j'appelle les potes qui viennent me chercher.

10h10, le départ est donné. Beaucoup de monde, beaucoup trop de monde, il faut slalomer entre les coureurs. J'avais pourtant l'impression d'être bien placé. Bref, je mets quelques hectomètres à rejoindre le bon wagon. Je suis assez bien alors que ma montre  m'annonce que je suis plus proche des 17 que des 16km/h. Fin du premier tour et il y a une petite côte vent de face. Arrivé en haut, on a encore un long faux plat montant en ligne droite vent toujours pleine face. Pas le choix, je suis tout seul, je suis obligé de courir à gauche car on double les femmes qui sont parties 10' avant nous. Pointage au 5ème km en 18'15", le chrono est bon, je suis bien, mais j'ai pas envie. Ca cogite dans ma tête, je me demande pourquoi me fatiguer sur ce type de course alors que j'ai rien a gagner et plutot tout à perdre en me blessant. J'arrive au 7ème km, je suis toujours à plus de 16km/h et le plus dur est fait, il ne reste qu'à rentrer mais j'en ai marre. Cligno à gauche et je stoppe mon chrono à 7km en 25'43". Je décide d'attendre le premier du club qui arrivera, c'est Xav. Je repars avec lui pour les 3 derniers km qu'on arrive à tenir entre 15 et 15.5km/h et on passe ensemble la ligne d'arrivée en 39'34". Xav bat son record, je suis très content pour lui car il s'est bien accroché, bien mieux que moi. 

Pour ma part, on se dit toujours après qu'on aurait pu, et même, qu'on aurait du forcer jusqu'à l'arrivée. Mais bon, le chrono au 7ème km me rassure sur mon niveau de forme. J'avais pas de record à battre. Le gars qui était avec moi termine en 37'. C'est certainement le chrono que j'aurai eu sur ma montre, donc loin de mes meilleurs chrono sur cette distance. Il reste une semaine de préparation, ce 7km ne laissera pas de fatigue pour l'AMT et j'aurai le reste de l'année pour essayer de me rapprocher de mes meilleurs chrono sur le bitume.

Cette course était donc le premier entrainement de ma dernière semaine de préparation AMT. Cette semaine sera bien chargée jusque dimanche pour terminer par une sortie longue dans les monts.

Commenter cet article