Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE QUOTIDIEN D'ERIC CHARLET

Mon quotidien de coureur à pied

Crêtes de Spa

Publié le 27 Mars 2017 par Eric Charlet in Récits de course

Petit retour sur ce trail, le deuxième de l'année.

Départ à 9h. Je suis mieux placé que d'habitude et je prends donc un rythme un peu plus rapide. Je suis avec Elodie Dancette mais sentant le rythme un cran trop rapide, je décide de la laisser partir et de ralentir un peu.

Je suis quand même dans une bonne dynamique et je passe la première heure en un peu moins de 9km/h. Les montées ne sont pas trop fortes et j'enchaine bien les descentes sans forcer, c'est nickel. Passage au ravito au 15ème km où je n'arrête que quelques secondes. Je suis 178ème.

Je continue sur ce rythme proche de 9km/h. J'arrive au 28ème km en 3h12 à la 190ème position. Je suis encore bien et une petite idée me trotte dans la tête depuis quelques kilomètres: Je sais que le parcours devient plus facile à partir du 43ème km alors il faut que je perde le moins de temps possible sur ces 15 prochains km pour espérer finir en 6h20. Donc, je dois tenir et arriver à ces fameux 43km avec une vitesse moyenne entre 8.5 et 9km/h. C'est donc un bon pressing que je maintiens dans les montées. Je marche le moins possible, et si je dois marcher, ça se fait à très bonne allure.  Bref, je viens d'enclencher la seconde...

Je remonte du monde, je cours quand les autres marchent et j'arrive au ravito du 39ème km en un peu moins de 4h30 en 149ème position. Mission presque accomplie, je suis à 8,7km/h de moyenne et il reste une petite montée pour arriver au km43. Reste ensuite à courir un maximum pour reprendre du temps et essayer de finir en 6h20. Ces fameux 6h20 qui deviennent mon objectif.

Les descentes sont très longues est pas très pentues alors, je mets ma vitesse instantanée en affichage sur ma montre et interdiction de passer sous les 11km/h. Je "balade" même des fois au-dessus de 12km/h.  

J'arrive au dernier ravito. 50.8km en 5h37 et 115ème position. 1h08 pour les 11.6 derniers kilomètres, c'est bien. Reste 6, j'ai assez à boire et à manger alors je saute ce ravito et je me lance sur la dernière portion qui me paraissait bien plus facile dans mes souvenirs.

Je pense que je vais subir les efforts déjà engagés sur les 25 derniers km. Alors, j'essaie de courir tant que je peux et je surveille ma montre....ces satanées 6h20. L'arrivée n'arrive pas et les petits casse-pattes où je m'amuse beaucoup habituellement, m'emmerdent sérieusement. Tout à coup, c'est la délivrance, je vois la route. Rapide coup d'oeil sur le chrono, 6h11. Purée, combien il reste? Pas possible qu'il reste 1.5km, j'en suis sur. Mais bon, on sait jamais, ils ont peut-être rallongé. Bon, je mets enfin la troisième et j'allonge, je relance.

Merde, c'est con quand même. Qu'est-ce que ça va changer que je fasse 6h22, on s'en fout finalement, vous pourriez me dire. Et bien nan, je m'en fous pas, c'est moins de 6h20 ou rien. Encore une montée, et je vois le chrono, 6h16...purée que c'est bon. J'aurais même pu finir en marchant. Mais non, on a sa fierté. Je termine en courant et....en moins de 6h20. Le pied.

Voila, 9km/h tout pile de moyenne. Une réelle satisfaction. Je n'étais pas certain de pouvoir le kilométrage et encore moins ce rythme. Un deuxième trail où je reviens satisfait.

2 sur 2, l'année commence bien.

Commenter cet article