Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE QUOTIDIEN D'ERIC CHARLET

Mon quotidien de coureur à pied

Semi-marathon du souvenir

Publié le 12 Novembre 2016 par Eric Charlet in Récits de course

Voila, encore une participation au semi-marathon du souvenir. Le premier, je devais avoir 16 ans je crois. Et presque 30 ans après, j'ai toujours autant de plaisir à prendre le départ. C'est un peu LA course à laquelle chaque régional veut participer car on sait tous qu'il y aura du monde. Et ce monde nous connait. On sait qu'on va recevoir un paquet d'encouragements et, faut l'avouer, c'est vachement sympa ces encouragements. Bref, il ne faut pas décevoir et c'est l'occasion de montrer ce qu'on n'est "encore" capable de faire.

Enfin, 11h20, c'est le départ et on lâche les fauves. Je prends un départ assez raisonnable et j'essaie de ma caler vers les 4' au km. Le vent est à l'est, c'est rare sur la course et ça fausse un peu nos habitudes et notre manière de gérer le semi. passage au 7ème km, à la hutte, et je suis déjà un peu dans le dur. Je suis un peu trop rapide et le vent est 3/4 face. J'arrive au 9ème km et......bin je marche. Pas d'envie, je cherche si un coureur de "courir à Comines" arrive mais personne alors je repars. Passage au 10ème km en 39'30" et la remontée vers Ploegsteert exceptionnellement vent de dos. Je suis un peu mieux mais je me mets dans la tête que c'est peut-être le chant du signe et que toutes les lumières vont s'éteindre dans quelques km. Passage dans le bois, on ressort à la hutte. Un monde de dingue, je suis toujours a peu près dans le tempo et je pense également que je suis 3ème régional. 

15ème km, le fameux 15ème km. C'est la sortie du bois et c'est le moment où tu sais que ça va passer ou pas. Je sors donc du bois non sans mal mais je sais que le vent est de dos alors qu'habituellement on l'a de face à ce moment-là. Je passe ce fameux 15ème juste en dessous de l'heure. Depuis quelques km déjà je sais, au fond de mon esprit, que je vais tot ou tard exploser. Mais comme le vent est de dos, celui-ci repousse légèrement le moment fatidique. J'arrive à maintenir 4'05"/km jusqu'au 19ème km. 

Mais, je connais le parcours, et je sais que ce fameux vent, on va le prendre en pleine tronche pour rentrer. 2 bornes très, très, très longues. Cette église qu'on voit au loin et qui est le symbole de l'arrivée. Et bien, elle ne se rapproche pas. J'ai l'impression d'être collé sur la route. Je me fais doubler sans pouvoir répondre. Je rentre dans le village et lâche ce qu'il me reste en force pour allonger les jambes qui me semble être des bâtons de bois.

Je passe l'arrivée en 1h23'44". Enfin, j'en pouvais plus.  

Content d'en avoir fini avec ce semi. J'ai les jambes super douloureuses. Je pense que je paie l'accumulation des 2 derniers ultra ( 83km et 100km ) qu'on a, JB et moi, enchaîné depuis fin septembre. Mais je suis content, pas de préparation spécifique, seulement 3 semaines après Millau. Le chrono est plus que satisfaisant. Maintenant, place a un peu de repos. 2 semaines de coupure afin de recharger les batteries et de récupérer un peu.

 

Commenter cet article

ManuW 14/11/2016 11:21

Grand bravo après ces ultras, fallait le faire !!

Christophe V 12/11/2016 21:28

Super résumé comme d'habitude; Super chrono et de plus en marchant comme tu le dis.

gilles 12/11/2016 21:06

86ième et 3'58 au km . Bravo Eric !!!