Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE QUOTIDIEN D'ERIC CHARLET

Mon quotidien de coureur à pied

6h de Loos

Publié le 20 Mars 2016 par Eric Charlet in Récits de course

Bon, pas tout à fait 6h mais plutôt 4h56.

Dimanche matin, direction Loos pour participer aux 6h. Course en circuit de 1.5km dans un parc à faire en solo ou en relais.

Je trouve que ce 6h est un peu loin des 100km de Steenwerck car il reste plus de 6 semaines. J'aurais préféré cette course dans 2 ou 3 semaines mais c'est comme cela.

Donc, je suis au départ, pas super motivé. Je pars pour prendre le rythme 100 bornes et tenir le plus longtemps possible. Mais, ce circuit de 1.5km qui tourne pas mal me promet une sortie très longue. Bref, la motivation est très loin dans mon esprit.

10h, départ et je me cale à 11.2km/h, pas mal de monde et il faut quelques kilomètres pour que le peloton s'étire. Au bout d'une demi-heure, je me fais déjà doubler par les premiers. Incroyable, il sont sur une base de 84km sur le 6h.

Donc, sur la première heure, je double et me fais doubler par des coureurs. Je me retrouve au bout de 10 bornes avec le deuxième féminine. Après discussion, elle me dit qu'elle a prévu 11.2km/h. Nickel, c'est ce que j'ai programmé, on décide de rester ensemble et on fera un long moment de la course ensemble ( 45km). Jusqu'à ce que j'arrête.

Donc, on tourne en rond pendant des kilomètres et des kilomètres. Il faut avouer qu'au bout d'un moment, on ne s'aperçoit plus qu'on tourne sur un petit circuit. La seule chose que je ne connaissais pas en solo, c'est ce chrono. Habituellement, si vous allez plus vite que les autres, vous arrivez plus vite. Et bien, c'est pas le cas sur ce type d'épreuve. Il y a un énorme chrono sur lequel vous voyez qu'il n'y a que 8'30" qui passent entre chaque tour. Super long.

Passage au marathon en 3h46'. Je suis dans les temps mais je commence à l'avoir un peu dur. Content de ne pas être seul mais cette deuxième féminine est impressionnante, un métronome. D'habitude, c'est moi qui imprime le tempo mais, ici, je me laisse conduire.

Arrivé vers le 50ème kilomètre, je commence à en avoir marre et je dois forcer pour maintenir le rythme. Je me dis que ce n'est pas cette course qui est l'objectif et je dois arriver à récupérer rapidement alors, je décide que "l'entrainement" a assez duré, que je vais tirer jusqu'à 5h de course et je laisserai mon accompagnatrice terminer la dernière heure seule.

Je coupe le chrono après 4h56 et 54.5km. 11km/h de moyenne. Très bien, je suis content. J'arrête alors que je suis encore bien et cela me permettra de récupérer plus rapidement. Je pense qu'en continuant, j'aurai passé les 66km mais ça ne servait à rien.

Voila, une semaine de 80km ce qui monte mon compteur du mois à 220km. Un peu de récup lundi et mardi est je reprends mercredi soir.

Commenter cet article